La pression des strokes!!!!

La pression des strokes!!!!

La pression des strokes!!!! 2290 1716 Golfiquement
golfiquement.com

Comment mieux gérer vos strokes?

Cette notion de stroke (de coup reçu, de coup rendu) peut parfois provoquer un stress important chez les joueurs avant même d’avoir pris le départ du un.

Voici une petite histoire : suite à une superbe compétition (43 pts), Mulligan* se rend au golf le week-end suivant pour récupérer sa carte de score. Il se présente au départ en étant confiant du fait de son excellente dernière prestation. Il est dans les meilleures prédispositions pour bien jouer. En regardant sa carte, constate que son index a diminué, et par voie de conséquence, ses strokes (coups reçus) aussi.

De réaliser que sur certains trous il avait un stroke en moins, voire aucun, a complètement inversé son état d’esprit du jour. Il se demande comment reussir à scorer avec si peu de strokes. Dans sa tête, il se dit : « Comment vais-je faire ? ». Toute sa confiance a disparu pour laisser place à l’incertitude et au doute. Se retrouvant dépourvu, face à un mur qui lui semble insurmontable.

Avez-vous déjà vécu cette situation ?

Je vous partage cette histoire, car j’entends régulièrement le fait que le nombre de strokes provoque un stress avant même d’avoir débuté la partie.
Etre dans ce mindset entraîne le joueur à produire un jeu en sur-régime et à forcer son golf. Il se sent contraint et forcé d’en faire plus, car il n’a plus de joker.

C’est d’ailleurs pour cette raison que certains d’entre vous ne veulent pas savoir combien de strokes ils ont. Afin de jouer pleinement leur jeu sans être influencés par une notion de score. Cela peut être une stratégie efficace, à vous d’essayer.

D’un autre côté, le fait de savoir combien de coups rendus vous avez, peut vous aider à orienter votre stratégie. Et vous permettre de jouer plus défensif ou plus agressif sur un trou donné. 
Encore une fois cela dépend de comment chacun réagit face à cette idée : « Je dois rentrer ce putt pour 1 pt net ». Certains vont ressentir stress et pression, d’autres une motivation qui leur permettra d’être plus concentrés.

Autre exemple, le fait d’avoir un stroke sur le trou 12, c’est le trou à ne pas manquer puisqu’un par rapporterait énormément de points nets, le jackpot ! Cela va en libérer certains ou créer une tension pour d’autres.
 
Il n’y a donc pas de règle établie, c’est à vous de trouver celle qui vous convient le mieux en apprenant à mieux gérer vos relations avec vos strokes. 
 
En revanche, vous devez envisager chaque trou comme un challenge où vous allez donner le meilleur de vous-même, peu importe le nombre de strokes.

Prendre du recul

Veillez à respecter votre routine, votre intensité et votre stratégie. L’idée principale étant de vous détacher du score et de ne pas en faire une fixation, ni une fin en soi. Pensez jeu et plaisir. Encore une fois, le plus important, avec ou sans stroke, c’est la chance que vous avez de pouvoir pratiquer ce merveilleux sport dans un tel environnement. Relativiser permet de prendre du recul

D’un club à l’autre le nombre de coups reçus peut varier en fonction de la difficulté du parcours (le slope). Il peut arriver qu’il y ait 3 à 4 coups de différence par rapport à votre home club. A votre avantage, cela signifie que le parcours que vous vous apprêtez à jouer est plus technique que celui que vous avez l’habitude de jouer. A l’inverse, il sera plus facile et le nombre de coups rendus sera plus faible.

Appréciez le challenge

Dans les deux cas, prenez cette situation comme un défi et comme un plaisir de découvrir un nouveau tracé en vous adaptant à celui-ci.
Si vos stratégies (parcours ou mental) ne fonctionnent pas, adaptez-les, modifiez-les afin de trouver le meilleur équilibre pour vous.

Si vous êtes dans l’impasse, regardez et demandez à vos partenaires qui performent comment ils gèrent cette situation qui vous pose problème afin de l’adapter à votre jeu. Ou faites appel à un Pro PGA qui saura vous orienter sur la bonne voie.
 
En résumé, cela reste une question de représentation. Les strokes sont vont alliés pour vous aider en vous apportant des jokers. Néanmoins, moins vous en avez, mieux c’est ! Cela vous montre d’une part, tous vos progrès et d’autre part, que vos entraînements payent, c’est votre récompense.

C’est parfois paradoxal, car le golfeur souhaite descendre son index mais pas le nombre de ses strokes. Et pourtant chaque stroke perdu est une excellente occasion pour vous de sortir de votre zone de confort.

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment avoir plus de régularité au golf ?

Garder le bon état d’esprit

Pour terminer, je souhaitais vous partager le mindset de l’un de mes joueurs. Son objectif était de ne plus avoir aucun stroke. Quand il voyait un stroke disparaitre de sa carte lors de la compétition suivante, il prenait cela comme un pas en avant vers son objectif. Cela lui amenait une énergie incroyable pour le tour à jouer. Il ne le voyait pas comme une sanction.
En effet, ce n’est pas une punition d’avoir moins de strokes, mais bien une victoire.
Et si vous avez le sentiment d’en avoir trop, profitez-en, cela ne va pas durer ! 
À vous de voir les choses différemment.

  
Golfiquement, 

Flow

    Préférences

    Quand vous visitez un site web, il peut garder en mémoire des informations sur votre navigateur à propos de certains services, sous forme de cookie.Vous pouvez changer ici vos préférences. Bloquez certains cookie pourrait changer votre expérience utilisateur.

    Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
    Click to enable/disable Google Fonts.
    Click to enable/disable video embeds.
    Ce site utilise des cookies, principalement à des fins de statistiques de visite et de préférence de navigation.