progression

jouer libéré-golfiquement.com

Jouez libéré au golf : 3 conseils pour améliorer vos scores

Jouez libéré au golf : 3 conseils pour améliorer vos scores 1920 1280 Golfiquement
jouer libéré-golfiquement.com

Comment jouer libéré au golf ? 

Je souhaitais également vous partager plusieurs éléments pour jouer plus libéré au golf en vous détachant de certaines peurs ou appréhensions ! En fonction de l’environnement (un hors limite à droite, un obstacle d’eau à survoler…) ou d’une situation (en compétition, devant du monde au départ du 1…). Il arrive que le golfeur ne s’engage pas et retienne ses coups ou à l’inverse qu’il en fasse trop. Dans les deux cas, il n’arrive pas à exploiter ses ressources à l’instant T. Dans la vidéo ci-dessous, je vous partage 3 conseils pour mieux gérer ces moments améliorer vos scores.

Pour vous aider dans cette démarche de progression et pour mieux structurer vos entrainements, j’ai créé « Le journal de votre progression golfique : Toutes les étapes pour atteindre vos objectifs ».

Ce carnet d’entraînement vous accompagnera durant votre saison afin de vous guider vers l’atteinte de vos objectifs golfiques. Il sera votre journal de bord pour structurer vos sessions au practice et sur le parcours.

Cet outil de coaching vous permettra de suivre votre évolution dans tous les compartiments de jeu (technique et mental). Puis d’adapter votre pratique pour coller à vos ambitions.

Vous y retrouvez notamment des grilles d’évaluation, des bilans, des conseils pour vos entraînements, des exercices, des ateliers et bien plus encore. Cliquez-ici pour en savoir plus.

Á vous de jouer

Golfiquement

Flow

score-golfiquement.com

Trop d’attente de score au golf ! 3 conseils pour mieux gérer vos parties sous pression

Trop d’attente de score au golf ! 3 conseils pour mieux gérer vos parties sous pression 1920 768 Golfiquement

Avez-vous déja eu beaucoup d’attente en terme de score sur une compétition ? 

 

Aujourd’hui, je souhaitais vous parler d’une problématique récurrente qui peut bloquer les joueurs dans leur progression.  La gestion d’une énorme attente en terme de résultat et de score sur une partie, qui provoque du stress et une pression importante. En effet, il arrive parfois que le golfeur a beaucoup d’espoir et d’expectatives sur un parcours en particulier. Mais ces attentes élévées peuvent l’amener à déjouer et perdre le fil de sa partie. Dans la vidéo ci-dessous, je vous partage 3 conseils pour mieux gérer ces journées où vous avez beaucoup d’ambitions afin d’atteindre vos objectifs golfiques. Cliquez-ici pour voir la vidéo.

Pour vous aider dans cette démarche de progression et pour mieux structurer vos entrainements, j’ai créé « Le journal de votre progression golfique : Toutes les étapes pour atteindre vos objectifs ».

Ce carnet d’entraînement vous accompagnera durant votre saison afin de vous guider vers l’atteinte de vos objectifs golfiques. Il sera votre journal de bord pour structurer vos sessions au practice et sur le parcours.

Cet outil de coaching vous permettra de suivre votre évolution dans tous les compartiments de jeu (technique et mental). Puis d’adapter votre pratique pour coller à vos ambitions.

Vous y retrouvez notamment des grilles d’évaluation, des bilans, des conseils pour vos entraînements, des exercices, des ateliers et bien plus encore. Cliquez-ici pour en savoir plus.

Á vous de jouer

Golfiquement

Flow

La transition au golf – la clé de la réussite ?

La transition au golf – la clé de la réussite ? 1920 974 Golfiquement

Les transitions au golf !

Cette notion de transition est omniprésente dans le jeu de golf et ceci à bien des égards. En effet, ce passage d’un moment clé à l’autre, d’évolution, de transfert, de continuité doit être bien maîtrisé par le golfeur et ceci dans différents domaines.

Voici quelques exemples en quoi cette notion est si importante que ce soit à un niveau technique ou mental.

Au niveau du swing

La transition représente le moment frontière entre le backswing et le downswing, cet instant est très important pour gérer la suite du mouvement. On parle souvent de rythme et de séquence à la transition afin que le joueur puisse optimiser son swing. Ce moment est essentiel pour bien transférer l’énergie et amener plus de vitesse à votre club au moment de l’impact, mais aussi assurer de bons contacts et trajectoires.

La transition entre le practice et le parcours

Question qui revient souvent de la part des joueurs : « comment faire pour qu’il y ait moins de différence entre ces deux espaces ? »

Tout est diffèrent au practice, pas toujours de cible définie, ni de pression, plus de relâchement, en répétition au même endroit avec le même lie. Ce qui est primordial est d’amener le parcours au practice. Sinon vous vous entrainez à faire du practice mais pas à jouer au golf. C’est à dire amener de la variabilité, du changement, de la pression et faire en sorte que chaque balle compte. Sinon vous enchainez 10 coups de fers 7 sur une unique cible ce qui n’arrive jamais sur le parcours (pour plus de détails voir l’article à ce sujet : « Score et performance -Partie I).

Pour vous aider dans cette démarche de progression et pour mieux structurer vos entrainements, j’ai créé « Le journal de votre progression golfique : Toutes les étapes pour atteindre vos objectifs ».

La transition entre les différents secteurs de jeu

De nouveau, l’importance de bien structurer vos sessions au practice. Car si vous vous entrainez pendant une heure au long jeu, sur le parcours vous allez naviguer entre tous les secteurs de jeu. Il est donc nécessaire de s’habituer à taper un plein de fer 7 et enchaîner par un putt de 10 m par exemple comme sur un par 3. Le fait de passer de l’un à l’autre rapidement et de basculer d’un mode puissance à un secteur de jeu plus précis et plus calme en terme de vitesse. C’est votre capacité à faire cette transition qui vous fera progresser. D’où la nécessité de bien s’échauffer sur les différents secteurs de jeu avant de débuter votre partie (lire article : « L’importance de l’échauffement au golf « ).

La transition entre la marche et le coup à jouer

Afin de bien rester concentré sur chaque coup, la création de cette routine avant le coup vous aidera à bien le préparer et aussi à vous mettre dans les meilleures dispositions pour le réussir. Car si vous ne passez pas en mode activation au niveau concentration vous risquez de faire des erreurs de distances, de prises d’informations, d’engagement et de présence dans l’instant T. C’est-à-dire que vous ne serez pas complètement là au moment de jouer. Vous pouvez avoir cette image d’interrupteur quand vous arrivez à votre coup, cela signifie que vous passez en mode ON. Certains joueurs ont un « déclencheur » pour débuter leur routine comme mettre leur gant par exemple. Le fait de réaliser ce geste conditionne le lancement du processus.

Attention de ne pas être en mode « ON » durant les 18 trous car rester dans cette phase de concentration pendant plus de 4 heures n’est pas souhaitable ni réaliste. Une fois le coup terminé, essayez de mettre votre attention sur des choses positives, sur votre respiration, discutez avec vos partenaires de jeu…

La transition après un mauvais coup

Il est utile de faire ce travail afin de pas rester dans cette pensée du coup raté, dans ce dialogue intérieur qui vous autosabote. Il est crucial de savoir mettre en place des actions pour sortir de ses frustrations et surtout de savoir mieux les gérer afin qu’elles ne contaminent pas le coup suivant voire le reste de votre partie. Il y a énormément d’outils et d’actions à mettre en place pour bien appréhender cette transition, passer d’un état à l’autre et améliorer sa gestion émotionnelle (voir mes coaching).

La transition au niveau physique

Après une longue attente sur le parcours à cause d’une partie qui s’éternise, le corps et l’esprit ont le temps de se refroidir.

temps-golfiquement

Il est important pour le joueur d’apprendre à gérer ces temps d’attente afin que son rythme ne soit pas influencé négativement ou qu’il sorte de sa partie à cause d’une attente trop longue. Dans ce cas, utilisez cette situation à votre avantage, pour faire des coups d’essai afin de garder des sensations, vous centrer sur votre respiration, vous détendre, repenser à des bons coups par exemple. La façon dont vous percevez la situation aura un impact sur votre jeu. Voyez ceci comme un challenge.

La transition entre l’aller et le retour

Si vous avez tendance à faire de très bons aller et mal finir ou inversement, il serait intéressant de voir dans quel état d’esprit vous abordez ces deux 9 trous et avec quels objectifs ?

Pourquoi découper ce parcours en 2 fois 9 trous distincts? Les cartes de score conditionnent les golfeurs à couper le parcours en deux, elles sont divisées en 2 parties où l’on fait l’addition de l’aller et du retour. Essayez peut-être de voir les choses différemment. Certains joueurs préfèrent le découper en 3×6 trous, d’autres en 18×1 trou, d’autres en coup après coup. Á vous de trouver ce qui vous convient le mieux et dans quelle formule vous vous sentez le plus confortable avec le moins de pression. Une chose est certaine, restez bien dans le présent. Soyez vigilant si vous êtes trop dans le résultat avec des objectifs de score qui apportent un stress supplémentaire, soyez davantage focus sur des objectifs mentaux et comportementaux (voir livre : « Le journal de votre progression golfique »)

La transition après un super trou

On en parle moins souvent mais comment gérer un super trou ou la succession de bons scores sur plusieurs trous à la suite. Il arrive que des joueurs s’écroulent après un enchainement de trous magnifiques. On voit parfois des joueurs faire eagle et derrière triple bogey. Il faut savoir gérer ces moments forts dans une partie pour ne pas se relâcher ou se mettre trop de pression car la partie débute bien. Il faut se préparer à cette éventualité et savoir quoi faire. D’où l’importance de la préparation mentale. Cet entrainement en amont permet d’être prêt et de savoir comment agir/réagir et penser dans ces moments sous pression.

Certains joueurs s’en veulent de ne pas avoir su optimiser une superbe carte et ont laissé filer leur avance sur les 3 derniers trous. Il faut être préparé à ce type de situation et avoir des outils à mettre en place ou, à force de le travailler, cela va devenir de plus en plus automatique pour le sportif.

Juste le fait d’avoir les bons outils permet au golfeur d’être plus serein et moins exposé à l’inconnu. Cette anticipation peut s’appuyer sur des comportements passés du joueurs ou sur une projection de ce qu’il pourrait se passer. L’erreur serait de faire cette projection sur le parcours avec une bonne carte et d’imaginer la suite. Le golfeur se retrouverait ainsi déconnecté du présent et cela l’amènerait à faire des erreurs.

La/les transiton(s) se travaille(nt) à l’entrainement. Cela n’implique pas nécessairement de passer beaucoup plus de temps à vous entraîner si vos agendas sont déjà bien chargés, bien au contraire. Mais de bien structurer le temps que vous passez à vous entrainer afin d’optimiser vos résultats et de bien vous préparer, pas seulement sur un aspect technique.

Á vous de jouer

Golfiquement

Flow

mental Tennis golfiquement.com

Inspirez-vous du mental de Rafael Nadal

Inspirez-vous du mental de Rafael Nadal 1920 1311 Golfiquement

Je vais vous partager l’incroyable victoire du joueur R. Nadal et voir comment vous pouvez vous inspirer de son mindset afin de l’appliquer dans votre golf.

Lors du dernier Open d’Australie, le joueur espagnol a remporté son 21 éme tournoi du Grand Chelem, dépassant ainsi R. Federer et N. Djokovic avec 20 Majeurs remportés chacun. Mais cette victoire est différente à bien des égards.

Petit retour en arrière, il y a encore quelques mois, R. Nadal était en béquilles et le pied dans le plâtre. En raison de cette blessure cela lui a demandé énormément d’abnégation et de motivation au quotidien pour revenir au plus haut niveau.

Le dimanche 30 janvier, lors de la finale (5h24 de jeu / 2-6, 6-7, 6-4, 6-4, 7-5),  il était pourtant mené 2 sets à 0 face à Daniil Medvedev et au cours du 3 éme set, il a sauvé 3 balles de break consécutives pour rentrer dans l’histoire. Durant l’intégralité du match son discours intérieur l’a toujours poussé à rester positif et à croire en ses chances malgré les difficultés rencontrées en début de rencontre.

“I was repeating to myself during the whole match that I lost a lot of times here having chances. Sometimes I was a little bit unlucky. I just wanted to keep believing until the end”

Conseil golf :

Vos pensées conditionnent vos comportements et vos actions. La qualité de votre discours intérieur est essentiel pour votre golf. Parfois le joueur sur le parcours devient son meilleur ennemi par des dialogues internes négatifs.

Essayez donc de prendre conscience lors de vos prochaines parties si vous êtes votre meilleur ami ou au contraire si vous avez tendance à vous auto-saboter. Il est important de rester bienveillant envers vous-même, de vous motiver afin de réagir en cas de moment difficile.

Soyez investi à 100% dans chaque coup afin de vous donner toutes les chances de le réussir sans appréhension du résultat.

Et comme l’explique R. Nadal au sujet du 3 éme set

« la situation était critique, le sport est imprévisible, il aurait été normal que je perde en 3 sets dans cette situation ».

Conseil golf :

L’importance de rester focus jusqu’au bout et y croire car tout peut se passer.

Vous aussi, appuyez-vous sur ce postulat, lorsque votre partie se déroule mal, dites-vous que vous avez les moyens nécessaires de faire évoluer la situation. D’ailleurs cela vous est peut-être déjà arrivé de mal débuter une partie en réalisant un aller compliqué puis de faire un retour incroyable. L’idée n’est pas de subir mais d’y croire afin de renverser une situation mal embarquée.

Dans cet exemple R. Nadal a su réagir et sortir de cette phase où il était en difficulté. Le fait de croire en lui, de ne pas se laisser la permission d’abandonner et de tout donner jusqu’au bout à fait la différence lors de ce moment décisif.

Conseil golf :

Au golf, il y a également des moments décisifs lors de vos parties, des temps forts et des temps faibles à gérer. Il faut savoir être patient et s’accrocher lors de ces temps moins favorables et capitaliser les moments en votre faveur. C’est la gestion de ce momentum qui permettra de faire vos meilleures parties. Pour ceci rester dans le présent.

Si vous restez focalisé sur les trous précédents vous aurez du mal à trouver des solutions dans l’instant T, vous allez manquer de lucidité et de concentration. Soyez donc vigilant de ne pas trop vous projeter dans le futur ou de rester figé dans le passé lors vos parties. L’action se situe dans le présent. Et pour ceci, soyez orienté solution :

« Je voulais vraiment y croire jusqu’à la fin, me donner une chance… en essayant de trouver des solutions »

Conseil golf :

Il y a toujours un espoir et R. Nadal pendant cette rencontre a su varier son jeu et trouver des solutions. Si vous êtes bloqué face une situation, essayez de prendre du recul et de voir les choses sous un autre angle. Car dans l’action le joueur est parfois enfermé dans une stratégie ou dans un état d’esprit qui ne sont pas adaptés. Orientez donc votre esprit en mode « solution » et non « problème » et surtout laissez-vous une chance de renverser la vapeur quand votre partie est mal engagée. Adaptez votre jeu (changer de club au départ, s’appuyer sur une trajectoire, faire des demi swing….). Soyez créatif et restez ouvert au changement lors de ces périodes.

Autre notion importante dans cette victoire, c’est le plaisir qui était au centre du process du joueur majorquin.

“Je suis très très fatigué, dans tous les sens du terme. Je ne peux même pas célébrer. Mais c’était le jour pour tout donner. J’ai adoré. J’ai adoré le combat, j’ai adoré les émotions »

En effet, suite à cette longue absence, le plaisir de revenir à haut niveau était davantage présent. Il a d’ailleurs évoqué que cette victoire était le plus grand come-back de sa carrière.

 Conseil golf :

gardez le plaisir du jeu lors de vos parties, parfois le joueur perd cette envie car trop focalisé sur ses résultats. Cet enthousiasme doit rester lors de vos entraînements et parties amicales comme en compétition.

On peut noter également : le plaisir du combat et cette faculté à réagir face à l’adversité.

Conseil golf :

La façon dont vous vous représentez une situation va conditionner vos comportements. Le fait de voir une difficulté comme un challenge vous aidera à vous dépasser. C’est ce qui permettra d’avancer et d’évoluer. Lors de vos entrainements n’hésitez pas à faire des exercices qui vous mettent sous pression et vous confrontent à des challenges difficiles mais réalisables.

“L’amour du jeu, la passion, une attitude positive et un état d’esprit voué au travail »

L’amour du jeu et cette notion d’esprit de travail reviennent régulièrement dans son discours. Le travail et la persévérance sont essentiels dans une carrière de haut-niveau.

Voici l’intégralité de sa conférence de presse d’après match.

« Je n’étais pas prêt pour ce genre de bataille, je ne m’étais pas assez entrainé pour y être préparé. J’ai donné tout ce que j’avais en moi. »

On l’entend régulièrement dans les interviews de sportifs de haut niveau, il est compliqué d’être à 100% de ses capacités sur une saison entière, il y a des moments de fatigue ou des blessures qui viennent perturber les compétitions ou la préparation de ces athlètes. Mais leur mental prend le dessus pour aller chercher des ressources et s’adapter pour trouver des solutions.

Malgré toutes ses victoires, R. Nadal décrit celle-ci comme particulière en raison de cette blessure. On voit que ces champions ne se reposent pas sur leur acquis, souhaitant toujours avancer et donner le meilleur d’eux même dans chaque compétition.

Conseil golf :

Notez toutes vos victoires, pas seulement les trophées, cela peut être le fait d’avoir atteint certains de vos objectifs comme avoir respecté votre plan de jeu, avoir bien géré vos émotions, avoir effectué 1 entrainement par semaine sur la saison, un excellent putt… Il est important de mettre en avant toutes ces choses accomplies pour développer votre confiance.

Cette victoire a été saluée par de grands noms du tennis :

N. Djokovic :  « Always impressive fighting spirit »

R. Federer : « C’est fantastique, il ne faut jamais sous-estimé un grand champion. Ton incroyable éthique de travail, ton dévouement et ta combativité sont une grande source d’inspiration pour moi et tant d’autres à travers le monde. Je suis fier de partager cette époque avec toi et honoré de jouer un rôle en te poussant à accomplir davantage, comme tu l’as fait avec moi ces dix-huit dernières années » (Instagram)

 On voit le respect entre ses champions d’exception et, par l’intermédiaire du témoignage de R. Federer, à quel point il est important d’avoir des compétiteurs face à soi qui permettent de se surpasser.

Conseil golf :

Le fait de s’inspirer des meilleurs permet de voir les choses différemment et de sortir de son cadre de référence. Restez concentré sur ce que vous contrôlez et non sur le jeu de vos partenaires. Vous pouvez utiliser cette situation comme une stimulation et non comme une pression négative.

Il est toujours intéressant d’analyser comment ces champions d’exception réussissent de telles prouesses (article : le conseil de Rory McIlroy pour gérer la pression).

Cependant le plus important reste le plaisir du jeu et pourquoi vous jouez au golf. Quelles sont les raisons qui vous font tant aimer le golf ? (Voir article : Quel golfeur êtes-vous ?)

Pour certains, ça sera de partager une partie entre amis, de marcher, de découvrir de nouveaux parcours, pour d’autres, faire de la compétition et se dépasser. Ces motivations sont personnelles et peuvent évoluer avec le temps mais le plus important est de conserver le plaisir du JEU.

Golfiquement

Flow

Motivation_golfiquement

Garder votre motivation au golf

Garder votre motivation au golf 1280 918 Golfiquement
Motivation_golfiquement

Vous arrive-t-il parfois de perdre votre motivation au golf ?

La motivation du golfeur peut fluctuer lors de la saison.

Je vais aborder ce sujet en vous proposant des éléments sur lesquels agir afin de retrouver votre enthousiasme et peut être redonner du sens à vos parties.

Pourquoi ?

Le première chose est de vous demander pourquoi vous avez commencé le golf et quelles sont vos motivations initiales ? Reconnectez vous à ces valeurs, ces éléments qui vous fait tant aimer cette activité : être en plein air, partager du temps avec des amis, marcher, me challenger.

Pourquoi? Golfiquement

Avec le temps il arrive que le joueur perde son pourquoi (parfois à cause de mauvais résultats) et s’éloigne des fondements qui l’on fait commencer.

Accepter

Il y a ces parcours et ces périodes où tout va bien, où le joueur joue magnifiquement bien. Mais malheureusement ces moments ne durent jamais assez longtemps au gout du joueur. Il est important d’accepter ces périodes plus difficiles car une saison est faite de up and down. Comme je l’explique dans l’article « Savoir accepter pour ne pas renoncer », il y a une grande différence entre ces deux notions. L’acceptation vous permettra de mieux comprendre et d’être plus ouvert afin de faire un pas en avant plus rapidement et de repartir dans la bonne direction.

acceptation-golf-golfiquement.com

Vos objectifs 

Avez-vous des objectifs pour cette saison ? Parfois la perte d’intérêt est liée à un manque d’objectif. Le fait de se fixer des étapes à atteindre peut redonner du sens à votre pratique.

Voici quelques exemples non exhaustifs :

– Profiter de l’instant présent et de la chance d’être au golf

– Trouver 3 choses positives à son jeu après chaque parcours

– Jouer avec d’autres partenaires de jeu

– S’entrainer 3h par mois

– Faire une compétition par mois

– Découvrir un golf diffèrent par mois

– Prendre 30 minutes de cours toutes les deux semaines

Le fait d’avoir une destination en tête avec des étapes ou juste une intention sur chaque partie peut vous permettre d’avoir une image plus précise de là où vous souhaitez aller. Cela peut réellement vous aider à redonner du sens à votre golf.

Manque de résultats 

Le joueur est parfois trop focalisé sur son score et ses résultats. En cas de contre-performance, il oublie le plaisir du jeu et se met une pression énorme en raison de son WHS qui ne cesse de remonter. Si c’est votre cas, essayer de prendre du recul, et fixez-vous des ambitions réalistes et atteignables, davantage ciblées sur les objectifs mentaux et comportementaux et pas seulement sur le résultat. Pour vous aider dans cette démarche j’ai publié un cahier d’entraînement « Le journal de votre progression golfique : toutes les étapes pour atteindre vos objectifs » pour faire le point et construire votre saison.

Jeu qui se dégrade

La courbe de progression n’est pas toujours ascendante, elle se fait par palier. Il faut accepter ces étapes et prendre le feedback de ces périodes pour en tirer un avantage sur le long terme. Si vous sentez que vous perdez votre jeu et vous n’arrivez plus à progresser, n’hésitez pas à faire appel à un pro PGA qui vous donnera un regard extérieur. Il vous permettra de voir les choses précises à améliorer et ainsi vous entrainer dans la bonne direction.

Changer de départ

Un moyen simple de sortir de la routine est de partir de départs différents. En plus d’apporter une autre vision du parcours, vous devrez jouer avec des clubs plus courts ou plus longs. Cela vous permettra de sortir de vos habitudes lors de vos parties d’entrainements et de moins jouer en mode automatique. Cela vous aidera à développer votre adaptabilité et mettre davantage de conscience sur votre jeu.

Aménager vos formules de jeu

Il y a de nombreuses formules ludiques notamment en équipe qui permettent d’appréhender la partie avec plus de recul. Par exemple un scramble ou en 4 balles meilleures balles, faire 9 trous avec 3 clubs seulement ou des formules à points (exemple : 1 pt si fairway touché, 1 pt si bon contact, 2 pts si approche-putt…)

Certains joueurs vont se sentir davantage libérés en matchplay et seront moins axés sur le score.

Soyez donc créatif et varié sur vos formules de jeu en fonction de ce qui vous correspond le mieux.

Faire une pause

Si vous sentez que vous perdez votre motivation, faire une pause de quelques jours peut réellement vous amener à retrouver le plaisir du jeu. En effet, il arrive que le joueur joue trop et en arrive à saturation. 

Vérifier votre matériel

Si votre équipement (trop lourd, trop rigide, peu tolérant) ou les balles que vous jouez ne sont pas adaptés, vous ne pourrez pas exploiter pleinement votre potentiel. La frustration pourra alors apparaitre malgré vos efforts, vous ne percevrez pas le benefice de vos entrainements. Il est important de faire le point sur votre matériel car cela peut entrainer une énorme différence sur votre jeu.

Le lâcher prise

Garder la motivation

Pour entretenir votre élan et votre plaisir du jeu, je vous invite à prendre le temps de voir ce que vous avez bien réalisé après chaque entrainement ou partie (amicale et compétition). Pour aller plus loin, notez-les pour les garder en mémoire. Le fait d’intégrer cette nouvelle habitude vous permettra de voir davantage le positif dans votre jeu. Vous verrez ainsi votre golf sous un filtre diffèrent car trop souvent le joueur ne se concentre que sur ce qu’il a manqué. Il reste sur une sensation d’échec.  Par conséquence cela peut avoir un impact négatif sur sa motivation. Mettez en avant toutes vos petites victoires puis reconcentrez-vous sur les choses à améliorer.

Il y a différentes sources de motivation et elles sont propres à chacun. Reconnectez-vous à votre pourquoi et gardez le plaisir du JEU. Quelle chance de pouvoir pratiquer ce sport.

A vous de jouer,

Golfiquement

Flow

hiver golf-golfiquement.com

Comment progresser au golf cet hiver

Comment progresser au golf cet hiver 4032 3024 Golfiquement
Golf hiver Gofliquement.com

Comment profiter de l’hiver pour progresser au golf

Cette période hivernale permet de faire une pause dans votre saison golfique. Les compétitions étant terminées et les conditions de jeu moins favorables sont l’occasion de faire un bilan sur votre jeu mais surtout de planifier la suite.

Voici donc différents points pour profiter de ces mois d’hiver pour mettre en place des choses que vous n’aviez pas le temps d’effectuer pendant la pleine saison :

– Le bilan :

C’est le moment de faire le bilan sur cette saison dans son intégralité. Prenez le temps de commencer par écrire tous ce que vous avez apprécié lors cette année golfique. Il est important de mettre en lumière toutes ces petites victoires sur vous même, vos objectifs atteints, vos challenges validés, vos moments de joie. Trop souvent le joueur ne  se concentre que sur les aspects négatifs ou sur les objectifs qu’il n’a pas atteint.

livre-golfiquement

– Les points d’amélioration 

Ayez un recul objectif sur tous les aspects de votre jeu que vous pourriez améliorer (putt court, sortie de bunker….), soyez précis. Cette analyse ne doit pas se focaliser seulement sur l’aspect technique mais sur l’ensemble de votre golf. Comme le temps que vous avez passé à vos entrainements, les cours que vous avez suivi, le nombre de compétitions jouées…

Profitez-en pour faire le point sur l’aspect mental de votre golf, comment avez-vous géré vos émotions, vos débuts de parties, vos fin de parcours avec une bonne carte…

Il est important d’identifier les éléments qui vous ont bloqué cette saison ou d’une manière plus récurrente sur les dernières années.

Cette prise de conscience est essentielle dans votre progression.

– La création d’objectifs 

Une fois votre bilan ainsi que les points d’amélioration identifiés, il serait intéressant de vous projeter sur l’année prochaine et sur vos ambitions pour cette nouvelle saison. Il est important d’avoir des points de passage en tête comme une course d’orientation. Cela vous permet de vérifier si vous êtes bien sur la bonne voie.

Ne vous limitez pas à un objectif de score ou de WHS, vous devez être plus précis et planifier vos objectifs d’une façon structurée. En effet, il y a différents types d’objectifs à mettre en place. Pour vous  aidez dans cette démarche, j’ai publié un carnet d’entraînement ou vous trouverez plus de détails : « Le journal de votre progression golfique : Toutes les étapes pour atteindre vos objectifs ».

– Le mental

L’hiver peut être le moment pour mettre l’accent sur cet aspect de la performance parfois oublié par les joueurs amateurs. Par des lectures, des vidéos, des exercices, des coachings vous pourrez commencer votre entraînement/préparation mental. Cette préparation doit se faire idéalement en amont et pas seulement la veille d’une compétition. Car la prise de conscience de certains blocages et la mise en application de nouvelles stratégies mentales peut prendre du temps. Vous devez trouver ce qui vous convient le mieux, le tester, le modifier afin de passer un cap dans votre golf. (lire : Scorer au golf grâce à votre mental)

– Votre physique

Le fait de travailler sur cette dimension peut vous amener à prendre beaucoup plus de plaisir au golf. En effet, le fait d’améliorer votre mobilité et votre stabilité vous permettra d’optimiser vos capacités et de réduire le risque de blessure. N’hésitez pas à faire appel à un professionnel pour avoir un programme personnalisé et faire des mouvements corrects (lire article : Le yoga pour le golfeur).

– Changement technique

Le fait qu’il n’y ait pas de compétition, profitez de cette période pour effectuer des modifications de votre swing qui peuvent prendre du temps à être intégrées. C’est le timing idéal pour rentrer dans cette partie technique et appliquer progressivement ces modifications sur le parcours. Vous serez plus ouvert à les appliquer car moins dans le score. Faites appel à un pro PGA pour faire un point sur votre jeu et mettre un plan d’entraînement en place.

La façon dont vous allez utiliser ces mois d’hiver peut réellement conditionner votre saison si vous mettez ce temps à profit pour mettre l’accent sur des éléments de votre jeu qui bloquent dans votre progression. Vous vous laisserez ainsi un maximum de chance de prendre davantage de plaisir sur le parcours et faire une excellente saison.

Prenez soin de vous

Golfiquement

Flow

Score et performance au golf (partie II)

Score et performance au golf (partie II) 1280 905 Golfiquement

Score et performance au golf

Comme je vous l’expliquais lors de la première partie de cet article (lire : partie I), si vous avez tendance à vous mettre trop de pression sur le parcours et à être trop focalisé sur le résultat ainsi que toutes ses conséquences (regard des autres, peur d’échouer…). Essayez d’être davantage orienté sur votre performance, c’est à dire sur le processus et toutes les choses qui sont sous votre contrôle.

L’un des aspects de la performance, c’est donner le meilleur de vous-même sur le moment, avec vos ressources du jour. C’est aussi vous adapter et trouver des solutions en faisant preuve d’abnégation.

Imaginons que vous avez passé une semaine de travail intense et stressante et que vous arrivez très fatigué physiquement et mentalement le jour d’une compétition qui est importante pour vous. Par voie de conséquence, vous réalisez un score décevant par rapport à votre niveau de jeu habituel et à vos attentes.

En revanche, vous serez peut-être très satisfait de votre performance. Car ce jour-là, malgré le fait que vous n’étiez pas à 100%, vous avez fait preuve d’adaptation et vous avez tiré le meilleur de vous-même sur chaque coup.

C’est parfois ces parties que l’on retient le plus, car ce sont de réelles victoires sur soi-même. D’où l’importance de vous orienter davantage sur votre performance et moins sur le résultat qui n’est pas toujours représentatif.

Pour vous aider dans cette recherche d’amélioration sur le parcours, téléchargez gratuitement  « la carte de la performance Golfiquement »en cliquant ici.

Cet outil vous permettra de faire un point sur votre état d’esprit lors de vos prochaines parties d’entraînement et de rester concentré sur des éléments que vous contrôlez.

Optimisation de la performance 

Aujourd’hui, nous allons voir comment optimiser votre performance car il y a de nombreux éléments à prendre en compte afin d’atteindre vos objectifs. Cela doit rester ludique et le plaisir du jeu doit primer. Attention de ne pas basculer dans une course obsessive à l’amélioration de votre WHS.

Voici donc une liste non exhaustive d’éléments à intégrer pour optimiser vos performances :

– Evaluation 

Il est utile d’avoir un point de départ, une photo de votre jeu du jour afin d’identifier vos forces et les secteurs à améliorer dans votre golf sur une dimension technique et mentale. Il est difficile de changer ce qui n’est pas mesuré. L’idée est d’avoir une réelle prise de conscience de son golf en général.

Le joueur à parfois tendance à se focaliser sur un seul secteur de jeu et il n’est pas toujours objectif. Le fait d’établir une auto-évaluation est la première étape vers votre progression.

– La mise en place d’objectifs 

Une fois l’auto-évaluation réalisée, vous pourrez commencer à structurer des objectifs ambitieux et ainsi à planifier votre saison. Avec des objectifs bien formulés et structurés, vous allez ainsi avoir un plan clair avec des étapes à atteindre. Cela vous apportera une réelle motivation car le fait de séquencer ses objectifs permet de voir le chemin parcouru. Pensez à célébrer vos victoires (objectifs atteints, progression, petits pas…) car elles constituent un socle solide pour votre confiance.

Objectif-golfiquement.com

Faites également des bilans réguliers de vos progrès et, si nécessaire, ajustez votre plan. Restez flexible.

Pour vous aider dans cette démarche de structure et de planification de saison, j’ai publié « Le journal de votre progression golfique : toutes les étapes pour atteindre vos objectifs ». Pour le découvrir, cliquez-ici

– L’utilisation de statistiques 

Cet outil qui peut sembler parfois complexe peut vous aider à cibler vos points à améliorer et surtout à vous créer des objectifs sur des faits réels. Il y a d’ailleurs de nombreuses applications très faciles d’utilisation pour faire le point sur les statistiques de votre jeu. Ces données vous permettront d’avoir une vision plus précise sur votre jeu et votre progression.

Stats golf -golfiquement.com

Non seulement sur le score, mais aussi sur le nombre de fairways touchés, la moyenne de vos putts… Cela permettra à votre Pro PGA d’avoir un retour d’informations très pertinent sur votre golf en partie amicale ou sous pression en compétition.

– La qualité de vos entraînements 

En ayant des entrainements de qualité, votre performance peut rapidement s’améliorer. Essayez de varier les secteurs de jeu et amenez différentes phases dans vos entrainements. Il y en plusieurs, mais en voici 3 que vous pouvez facilement introduire dans vos sessions :

Technique : répétition afin de créer un nouvel automatisme

Variabilité : développement de vos habiletés, de votre créativité, de votre adaptation en changeant de cible, de clubs et de lies à chaque balle

Challenge : exercice sous pression

Il est essentiel d’avoir une intention bien précise pour chaque coup afin de mettre de l’intensité en terme de concentration.

Essayez d’intégrer ces différentes phases et entrainez-vous sous pression avec des exercices difficiles, mais réalisables. Ils doivent vous sortir de votre zone de confort mais doivent rester atteignables. Le fait de vous entrainer sous pression vous permettra progressivement de mieux la gérer.

– Adaptabilité 

Le golf vous amène à devoir vous adapter continuellement en terme de coup à jouer (le lie, le vent, le dénivelé…) mais aussi à un niveau mental (gérer un mauvais trou, la réflexion d’un partenaire, un mauvais rebond). Cette notion d’adaptabilité est primordiale dans vos performances.  D’où l’importance d’entraînements de qualité avec beaucoup de variabilité afin de développer cette qualité.

– Le plaisir du jeu 

Cette notion de plaisir doit rester au centre de votre golf. En restant connecté aux valeurs qui vont font jouer au golf (s’amuser, profiter du moment présent, chercher une amélioration progressive, dépassement de soi…), vous allez entretenir ce plaisir de la pratique golfique. A vous de trouver vos sources de motivation et rappelez-vous pourquoi vous jouez au golf.

– La vision de l’échec et de l’erreur 

L’erreur fait partie intégrante du processus d’apprentissage. En fonction de comment vous la percevez, cela peut soit vous décourager, soit au contraire vous motiver. En effet, en voyant l’erreur comme un feed-back et un retour d’information, cela vous permettra d’avoir de nouveaux éléments à intégrer dans vos entraînements. L’idée est de voir ceci comme des challenges qui vous amènent à trouver des solutions, à sortir de votre zone de confort. En ayant une vision orientée « performance », vous verrez ces obstacles davantage comme une étape dans votre progression et non pas comme un jugement qui vous fera perdre confiance.

– Le mental 

Le mental a un impact énorme sur vos actions et du coup sur vos performances. En fonction de « comment vous vous représentez la situation, vous pouvez rapidement vous auto saboter. » Et ainsi devenir votre meilleur ennemi avec un discours interne négatif.

Le fait de mieux gérer vos pensées, vos émotions, vos comportements, vous permettra de progresser sans toucher à votre swing. D’où la nécessité d’avoir une prise de conscience afin d’identifier les éventuels blocages qui vous freinent dans votre développement. Par la suite, vous pourrez ainsi mettre en place des choses concrètes sur le parcours (respiration, routine, attitude…).

– La stratégie 

Les joueurs professionnels et leurs caddies prennent énormément de temps en amont du tournoi pour étudier le parcours et ses caractéristiques. Une bonne stratégie peut vous apporter de la sérénité et vous faire économiser de précieux points. Si vous en avez l’occasion, faites un parcours accompagné avec votre pro PGA pour échanger avec lui de cet aspect de la performance.

– La technique 

Bien sûr, l’amélioration de votre technique peut vous amener à être plus régulier, à gagner en vitesse et en distance, à prendre encore plus de plaisir, mais surtout à éviter les blessures. Mais attention de ne pas rentrer dans la sur-analyse, car parfois le joueur se perd et il en oublie la cible, le jeu, la trajectoire. Trouvez le juste milieu pour ne pas faire de votre swing une obsession. Le fait d’avoir un coach vous permettra de ne pas vous égarer. (Lire article : À la recherche du swing parfait)

– Les nouvelles technologies  

Les appareils technologiques (radar, plateforme de force, capteur au putting…) et les outils pédagogiques vous permettront d’avoir un retour très précis sur ce que vous faites et de mettre une image sur vos sensations. Car entre le réel et le feeling, il y a souvent une différence.

– Le matériel 

L’équipement joue son rôle dans votre performance. Essayez donc d’avoir un matériel (clubs et balles) adapté à votre pratique, car un shaft trop lourd, trop flexible peut vous amener une perte de régularité et vous n’arriverez pas à optimiser votre potentiel. Ce n’est pas forcement nécessaire d’avoir du matériel hors de prix. Il doit être adapté à votre physique et à votre jeu.

– Le physique 

Le fait d’améliorer votre endurance, votre souplesse et votre stabilité vous permettra de mieux terminer les parcours et de moins subir la fatigue sur les derniers trous. Au niveau de votre swing, vous aurez ainsi davantage de stabilité et de mobilité ce qui vous permettra d’éviter les blessures (lire article : le Yoga pour le golfeur).

– L’échauffement 

Prenez le temps avant de jouer de faire un échauffement technique et physique pour mettre toutes les chances de votre côté, afin d’être à 100% dès le trou numéro 1 (lire l’article : l’importance de l’échauffement).

– Hydratation et alimentation 

Lors de vos entraînements et de vos parcours, essayez de vous créer des routines afin de boire de l’eau régulièrement et de vous nourrir correctement pour éviter les coups de fatigue et les manques de lucidité.

– La/ les routines 

Il y a plusieurs routines, mais j’y reviendrai plus longuement lors de mes prochaines publications. Par exemple, la routine avant de jouer (pre-shot routine), est un atout clé qui vous permet de prendre tous les éléments en considération pour prendre la bonne décision, et d’orienter votre esprit afin d’optimiser votre attention. Restez connecté à Golfiquement.com.

Il y a d’autres facteurs d’optimisation de la performance (récupération, sommeil…). À vous d’essayer de les introduire dans votre golf. Tous ces éléments dépendent de vous et de comment vous souhaitez les intégrer dans votre jeu (un seul ou tous). Il faudra trouver un juste équilibre et les adapter en conséquence.

Le feedback sera au cœur de votre progression. Soyez ouvert et à l’écoute pour trouver le bon compromis.

C’est en accumulant les petits pas que progressivement votre performance s’améliorera.

Encore un fois, le plus important est de conserver le plaisir du jeu et d’apprécier toujours autant ce sport incroyable.

À vous de jouer !

Golfiquement

Flow

Performance-golfiquement.com

Score et performance au golf (partie I)

Score et performance au golf (partie I) 1920 1080 Golfiquement
Effort-golfiquement.com

Le résultat ou la performance ?

Pour vous, quel est le plus important ?

La différence peut sembler anodine mais suivant sur quoi votre esprit va se concentrer cela peut améliorer vos scores ou bien, au contraire les détériorer… Ces deux notions sont étroitement liées mais attention !

Il est vrai que le golfeur a parfois tendance à mettre énormément d’importance sur le résultat. C’est d’ailleurs la première chose que vos amis vous demandent lorsque vous arrivez au club house : « combien as-tu joué ? »

Je vais essayer d’apporter des précisions entre ces deux concepts pourtant si complémentaires en vous montrant à quel point il est important pour votre jeu et votre plaisir d’être plus orienté sur la performance.

La performance :

La performance se rattache davantage au processus. Plus précisément à tous les éléments que vous allez mettre en place pour atteindre un résultat, comme votre routine, votre préparation, vos pensées, la prise de décision, votre concentration, votre engagement dans le coup à jouer, vos comportements, la façon dont vous allez vous entrainer…

En fait toutes les choses qui sont de votre ressort et sous votre contrôle. Le fait d’être orienté sur la performance vous permet d’être focalisé sur le processus d’amélioration et d’évolution en mettant des plans d’action en place qui dépendent de vous. Vous allez ainsi mettre votre énergie sur les bonnes choses et ne pas vous essouffler sur des éléments qui ne vous appartiennent pas. La performance c’est la partie immergée de l’iceberg, c’est l’invisible, ce que l’on ne voit pas.

iceberg-golfiquement.com

La performance ne se limite pas à la technique, c’est également tout ce qui va autour. Comme votre attitude, la façon dont vous allez réagir face à une situation difficile en ne vous laissant pas déstabiliser par un coup manqué. Ou encore comment vous vous entrainez et ce que vous mettez en œuvre pour avoir des sessions de qualité qui vous amènent à progresser.

Mindset

La performance c’est la structure de votre développement. L’objectif étant de s’appuyer sur vos ressources en les optimisant. En restant aligné avec cet état d’esprit d’amélioration vous allez créer une motivation solide dans le temps et cela vous permettra de donner beaucoup de sens à vos entrainements. L’idée étant de faire des petits pas successifs et une fois ceux-ci cumulés, cela fera une différence significative à la fin de la saison. En ayant ce mindset de développement, vous allez rester focalisé sur les bonnes choses qui vont permettront d’atteindre vos ambitions.

Le résultat :

Le résultat est le côté visible. Vous allez être orienté sur la conséquence de vos actions, de vos décisions mais aussi de toutes les choses qui peuvent vous échapper. Car dans cette notion de résultats, des éléments extérieurs entrent en ligne de compte : la météo, un rebond, la décision d’un arbitre… En étant focalisé sur le score, c’est davantage votre ego qui prend le dessus et vous en oubliez les éléments essentiels dans la construction de ce résultat.

Le fait de rester focus sur le score peut rapidement entrainer de l’anxiété car le golfeur se sent jugé dès qu’il commet une erreur. De surcroit, cela peut amener des peurs : de gagner ou de perdre en fonction de comment le joueur voit la situation. La vision orientée résultat peut procurer une sensation de stress au joueur. Ces tensions sont notamment dues au fait que le golfeur ne pense qu’à rentrer ce putt, faire un par au 18, ne pas la mettre hors-limite. Son esprit oublie le processus et reste bloqué sur la finalité et du coup il manque des étapes essentielles.

Vos objectifs :

Il est important de bien définir vos ambitions car souvent le joueur se fixe seulement des objectifs de résultat. Je vous invite à bien les compartimenter et surtout à les formuler correctement. Pour cela vous trouverez de précieux conseils pour bien organiser votre saison et structurer vos objectifs dans mon ouvrage : « le Journal de votre progression golfique, toutes les étapes pour atteindre vos objectifs » en cliquant ici. Journal de votre progression -golfiquement.com Essayez donc d’être plus dans la performance et c’est cela qui vous amènera des résultats. Pour ceci soyez plus orienté dans le comment ! C’est pour cette raison que ces deux facteurs sont liés. Pensez d’abord à construire de bonnes fondations (la performance) et pas seulement à l’objet fini sinon au moindre coup de vent ou à la moindre secousse, tout s’écroulera. Vos résultats, vos victoires et vos erreurs vous serviront de données concrètes pour débriefer et faire un feedback puis organiser vos plans d’entrainements et avancer.

Ligne du temps :

En étant trop focalisé sur le résultat, votre esprit se porte sur le futur, dans la projection au moment de jouer et du coup vous n’êtes pas investi à 100% dans la tache à réaliser. Cette pression du futur peut entrainer un manque de concentration et une dispersion mentale. Et par conséquence, une perte de précision sur votre prise d’information et un manque de lucidité car vous ne pensez qu’à la finalité.

À l’inverse, si vous êtes englué dans le score du trou précédant, vous ne pensez qu’à ça, cela contamine votre jeu pour les trous suivants.

En étant dans la performance, vous serez concentré sur les bonnes choses pour optimiser vos ressources à l’instant T. Comme repenser à un superbe drive pour s’imprégner de la sensation afin de renforcer votre confiance dans le présent. Autre exemple, visualiser le coup, la trajectoire que l’on souhaite jouer pour orienter votre esprit sur le coup précis à réaliser afin d’avoir une image claire et éviter toute pensée négative.

La performance c’est avoir conscience de là où son esprit se situe pour l’orienter sur les éléments pertinents. Essayez de ne pas être obnubilé par le score, optez pour une vision plus large.

Mise en application :

Essayez donc d’attribuer plus d’importance à cette idée d’amélioration, de progression, de sortir légèrement de votre zone de confort pour faire un pas en avant. Et mettez davantage d’attention sur toutes les choses que vous maitrisez. Puis voir le résultat comme un indicateur, un retour d’information qui permet de vous ajuster et non pas comme un jugement de valeur sur votre capacité à jouer au golf.

À vous de jouer.

Golfiquement

Flow

mental de champion au golf-golfiquement

Mental de champion au golf : 5 conseils de pros

Mental de champion au golf : 5 conseils de pros 1920 1280 Golfiquement
mental de champion au golf-golfiquement

Le mental des Champions

« Golf is 90% mental… and the other 10% is mental too» Jim Flick (coach de Jack Nicklaus)

Les sportifs de haut niveau passent énormément de temps à améliorer leur technique pour gagner en efficacité et éviter les blessures. Ils travaillent également physiquement pour gagner en distance et se renforcer. Mais qu’en est-il du mental ?

Pour plus de détails voir les articles « comment être plus fort mentalement au golf « et  « le 15 éme club »

Ce critère de la performance est un pilier de la progression et de l’atteinte de son plein potentiel. Et ceci à haut niveau ou pour les joueurs amateurs. Parfois c’est un blocage mental qui freine le joueur dans l’avancement vers ses objectifs. Il n’est pas toujours évident de faire le point sur son mental car c’est la partie invisible du jeu. La partie immergée de l’iceberg.

Le fait de voir sa balle slicer hors-limite, sa gratte au chipping, son 3 putts est plus marquant pour le joueur car il le voit directement et en attribue la cause à la technique. Mais parfois ses coups manqués sont d’origines mental, en raison par exemple d’une mauvaise gestion des émotions, une routine non respectée ou encore des pensées parasites entre deux coups.

Voici donc 5 conseils de champions pour améliorer votre mental :

–  La visualisation de Jason Day

Le joueur australien vainqueur de l’USPGA en 2015, avait des difficultés à visualiser les yeux ouverts le coup qu’il souhaitait jouer. Afin de pallier à cette problématique, son coach lui avait demandé de visualiser les yeux fermés. Habitude qu’il a gardé et cela lui permet d’être complètement dans son process et évitant les distractions.

« I don’t hit the shot or don’t stop visualizing until I’m fully comfortable with that visual »

Voici l’intégralité de l’interview : source YouTube (GLT)

– La vision de l’erreur par Rory McIlroy

L’actuel numéro 4 mondial met énormément d’importance sur sa vision de l’erreur* et les conséquences qu’elles peuvent avoir. Et c’est grâce à certaines contre performances notamment celle de 2011 au Masters d’Augusta alors qu’il était en tête qui le font progresser et avancer.

“My grit’s came from my failures, and I don’t have to look any further than this place in 2011,”

“I learned a lot from that day. I learned a lot in terms of what I needed to be and what I didn’t need to be. I needed to be myself.  I didn’t need to try to be like anyone else.”

Il explique que ses erreurs lui apprennent et le lui donnent toujours plus de motivation à se dépasser :

« You can’t be afraid of failure. You have to embrace the fact that you are going to fail at things, but you should learn from them and then when you go again, you should be better,”

Essayez comme Rory de faire en sorte que vos erreurs et vos déceptions ne vous bloquent pas mais au contraire soit une source d’inspiration.

“My grit’s came from my failures. I’ve had a nice little bit of success in this game, but I have failed a hell of a lot more than I have succeeded in this game. And that is why I have succeeded, is because I went through those tough patches, and you need to. You need to go through those tough patches to learn. »

Prenez donc du Feed back pour comprendre, analyser et repartir vers vos objectifs.

*Voir interview complète : https://golf.com/instruction/rory-mcilroy-2020-masters-grit/
Source : www.golf.com

– Le mindset de Jordan Spieth

Le joueur Américain ancien numéro 1 mondial a dévoilé lors d’une interview * qu’il est important de retrouver son insouciance sans trop sur-analyser.

« Now You overthink the game the more you are out ».

« You want to play just like a kid and just free wheel and have fun »

Parfois oublié par les joueurs, car trop focalisé sur des objectifs de score, l’ego peut amener le golfeur à oublier pourquoi il joue au golf et perdre le plaisir du jeu.

« Focus on why you love the game »

Restez dans le plaisir du jeu et profitez de cette chance de pouvoir pratiquer cet incroyable sport.

« Just don’t take it too seriously, because I didn’t back then and the only times the games been difficult to me is when I do take it too seriously »

Restez sur des choses simples et retrouvez les principes fondateurs qui font que vous aimez tant ce sport.

*voir l’interview complète en cliquant ici

Source : PGA tour (Twitter)

– Comment rentrer un putt décisif par Martin Kaymer

Retour à la Ryder cup de 2012 à Medinah (Illinois), M. Kaymer se retrouve dans le match decisif contre Jim Furyk avec un putt de 2m pour remporter le fameux trophée tant convoité.

M. Kaymer conseille de prendre une cible très petite afin d’être focus sur les bonnes choses et éviter les distractions.

« You should be very precise with your target »

Voici l’intégralité de l’interview : source YouTube (Golfing World)

Le fait d’être précis et d’avoir dans votre esprit une cible petite à atteindre vous permettra de faire le focus sur ce que vous souhaitez atteindre et non éviter.

« Be specific and take a little peace on the green and then your thoughts are already so much into this little target »

Autre aspect important, l’ancien numéro 1 mondial nous explique qu’il fait confiance à son rythme dans ces moments de tension.

« I just focus on the rhythm and let the club do was actually supposed to do »

Si vous sentez que vous commencez à vous sentir sous pression. Ce qui aurait pour conséquence un swing heurté, agressif, avec une pression trop ferme des mains, essayez donc de ralentir.

« If you slow down, it’s still fast enough »

– Comment gérer la pression par Ian Poulter

Le joueur anglais nous dévoile son secret qui lui permet d’être si performant en Ryder Cup.

« You don‘t need swing thought, you just need to be clear on what you need to do »

Le fait d’avoir vision claire du coup à jouer sans parasite et distraction vous permet de jouer plus libéré.

« You don’t have to make a perfect swing you just need to execute shot »

Le fait de se libérer du coup parfait vous permet de jouer plus relâché et de reproduire le coup que vous aviez imaginé.

Voici l’intégralité de l’interview : source YouTube (Golfing world)

Voici 5 conseils de pros pour être meilleur mentalement lors de vos prochaines parties de golf. Restez simple avec une vision claire de votre coup à jouer et engagez vous afin d’éviter doute et appréhension.

Il est important de garder votre identité de golfeur, mais vous pouvez vous inspirer des meilleurs. Et prenez le temps de mettre le curseur sur le mental car cet aspect de la performance est primordial dans vos résultats.

Pour aller plus loin, téléchargez  gratuitement mon ebook « Le chemin de la régularité : 9 clés pour progresser et améliorer votre jeu » en cliquant ici

Prenez soin de vous

Golfiquement

Flow

Echec au golf golfiquement

Vaincre la peur de perdre au golf

Vaincre la peur de perdre au golf 1920 1015 Golfiquement
Echec au golf golfiquement

Vaincre la peur de perdre au golf

Comment réagissez-vous suite à un échec au golf ? Un coup manqué ? Une erreur ?

La conception de l’erreur

La façon dont le golfeur se représente ce 3 putts, ce drive égaré, cette contre-performance, cela aura un impact négatif ou positif sur la suite de sa partie.

En effet, la conception de l’erreur conditionne votre mental et votre attitude pour la suite. Si vous percevez cet évènement comme un jugement sur vos qualités, votre attention sera focalisée dessus et vous allez jouer constamment dans la peur de mal faire. Et en cas d’erreur, votre ego sera touché et vous risquez de basculer dans un cercle négatif de pensées parasites et de reproches qui vont entraîner doute et progressivement perte de confiance. 

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends » Nelson Mandela

Le feedback

L’erreur fait partie du processus d’apprentissage et de progression. L’idée est de prendre en considération cet instant, le comprendre, l’analyser puis changer de comportement afin de ne pas reproduire les mêmes schémas.

En la voyant comme une source d’information qui vous aide dans l’atteinte de vos objectifs. Vous allez progressivement vous libérer de la « peur d’échouer » et repartir plus fort vers l’avant.

« Ever tried. Ever failed. No matter. Try again. Fail again. Fail better »  Samuel Beckett

(Déjà essayé. Déjà échoué. Peu importe. Essaie encore. Echoue encore. Echoue mieux).

Il est donc important de changer sa vison de l’échec et faire preuve de bienveillance envers vous-même afin d’optimiser votre potentiel.

La bienveillance

Car la façon dont le golfeur se parle intérieurement à une incidence énorme sur sa confiance, sa concentration, ses scores, sa capacité de réaction et sur le plaisir qu’il prend sur le parcours.

Ce langage interne, souvent inconscient, est soit un moteur qui booste le joueur et l’amène sur le chemin de la progression ou au contraire, un frein à ses performances golfiques. Par l’intermédiaire de cette vidéo, je vous apporte une vision différente pour devenir votre meilleur partenaire de jeu et plus cet ennemi intérieur qui vous bloque et vous limite dans l’atteinte de vos objectifs au golf.

Pour recevoir toutes les prochaines vidéos de Golfiquement, pensez à vous abonner à la chaîne Youtube en cliquant ici

Pour plus d’informations sur l’état d’esprit du golfeur et vous rapprocher de votre plein potentiel, inscrivez-vous à la newsletter de www.golfiquement.com.

A vous de jouer,

Golfiquement

Flow

    Préférences

    Quand vous visitez un site web, il peut garder en mémoire des informations sur votre navigateur à propos de certains services, sous forme de cookie.Vous pouvez changer ici vos préférences. Bloquez certains cookie pourrait changer votre expérience utilisateur.

    Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
    Click to enable/disable Google Fonts.
    Click to enable/disable video embeds.
    Ce site utilise des cookies, principalement à des fins de statistiques de visite et de préférence de navigation.