Score et performance au golf (partie II)

Score et performance au golf (partie II)

Score et performance au golf (partie II) 1280 905 Golfiquement

Score et performance au golf

Comme je vous l’expliquais lors de la première partie de cet article (lire : partie I), si vous avez tendance à vous mettre trop de pression sur le parcours et à être trop focalisé sur le résultat ainsi que toutes ses conséquences (regard des autres, peur d’échouer…). Essayez d’être davantage orienté sur votre performance, c’est à dire sur le processus et toutes les choses qui sont sous votre contrôle.

L’un des aspects de la performance, c’est donner le meilleur de vous-même sur le moment, avec vos ressources du jour. C’est aussi vous adapter et trouver des solutions en faisant preuve d’abnégation.

Imaginons que vous avez passé une semaine de travail intense et stressante et que vous arrivez très fatigué physiquement et mentalement le jour d’une compétition qui est importante pour vous. Par voie de conséquence, vous réalisez un score décevant par rapport à votre niveau de jeu habituel et à vos attentes.

En revanche, vous serez peut-être très satisfait de votre performance. Car ce jour-là, malgré le fait que vous n’étiez pas à 100%, vous avez fait preuve d’adaptation et vous avez tiré le meilleur de vous-même sur chaque coup.

C’est parfois ces parties que l’on retient le plus, car ce sont de réelles victoires sur soi-même. D’où l’importance de vous orienter davantage sur votre performance et moins sur le résultat qui n’est pas toujours représentatif.

Pour vous aider dans cette recherche d’amélioration sur le parcours, téléchargez gratuitement  « la carte de la performance Golfiquement »en cliquant ici.

Cet outil vous permettra de faire un point sur votre état d’esprit lors de vos prochaines parties d’entraînement et de rester concentré sur des éléments que vous contrôlez.

Optimisation de la performance 

Aujourd’hui, nous allons voir comment optimiser votre performance car il y a de nombreux éléments à prendre en compte afin d’atteindre vos objectifs. Cela doit rester ludique et le plaisir du jeu doit primer. Attention de ne pas basculer dans une course obsessive à l’amélioration de votre WHS.

Voici donc une liste non exhaustive d’éléments à intégrer pour optimiser vos performances :

– Evaluation 

Il est utile d’avoir un point de départ, une photo de votre jeu du jour afin d’identifier vos forces et les secteurs à améliorer dans votre golf sur une dimension technique et mentale. Il est difficile de changer ce qui n’est pas mesuré. L’idée est d’avoir une réelle prise de conscience de son golf en général.

Le joueur à parfois tendance à se focaliser sur un seul secteur de jeu et il n’est pas toujours objectif. Le fait d’établir une auto-évaluation est la première étape vers votre progression.

– La mise en place d’objectifs 

Une fois l’auto-évaluation réalisée, vous pourrez commencer à structurer des objectifs ambitieux et ainsi à planifier votre saison. Avec des objectifs bien formulés et structurés, vous allez ainsi avoir un plan clair avec des étapes à atteindre. Cela vous apportera une réelle motivation car le fait de séquencer ses objectifs permet de voir le chemin parcouru. Pensez à célébrer vos victoires (objectifs atteints, progression, petits pas…) car elles constituent un socle solide pour votre confiance.

Objectif-golfiquement.com

Faites également des bilans réguliers de vos progrès et, si nécessaire, ajustez votre plan. Restez flexible.

Pour vous aider dans cette démarche de structure et de planification de saison, j’ai publié « Le journal de votre progression golfique : toutes les étapes pour atteindre vos objectifs ». Pour le découvrir, cliquez-ici

– L’utilisation de statistiques 

Cet outil qui peut sembler parfois complexe peut vous aider à cibler vos points à améliorer et surtout à vous créer des objectifs sur des faits réels. Il y a d’ailleurs de nombreuses applications très faciles d’utilisation pour faire le point sur les statistiques de votre jeu. Ces données vous permettront d’avoir une vision plus précise sur votre jeu et votre progression.

Stats golf -golfiquement.com

Non seulement sur le score, mais aussi sur le nombre de fairways touchés, la moyenne de vos putts… Cela permettra à votre Pro PGA d’avoir un retour d’informations très pertinent sur votre golf en partie amicale ou sous pression en compétition.

– La qualité de vos entraînements 

En ayant des entrainements de qualité, votre performance peut rapidement s’améliorer. Essayez de varier les secteurs de jeu et amenez différentes phases dans vos entrainements. Il y en plusieurs, mais en voici 3 que vous pouvez facilement introduire dans vos sessions :

Technique : répétition afin de créer un nouvel automatisme

Variabilité : développement de vos habiletés, de votre créativité, de votre adaptation en changeant de cible, de clubs et de lies à chaque balle

Challenge : exercice sous pression

Il est essentiel d’avoir une intention bien précise pour chaque coup afin de mettre de l’intensité en terme de concentration.

Essayez d’intégrer ces différentes phases et entrainez-vous sous pression avec des exercices difficiles, mais réalisables. Ils doivent vous sortir de votre zone de confort mais doivent rester atteignables. Le fait de vous entrainer sous pression vous permettra progressivement de mieux la gérer.

– Adaptabilité 

Le golf vous amène à devoir vous adapter continuellement en terme de coup à jouer (le lie, le vent, le dénivelé…) mais aussi à un niveau mental (gérer un mauvais trou, la réflexion d’un partenaire, un mauvais rebond). Cette notion d’adaptabilité est primordiale dans vos performances.  D’où l’importance d’entraînements de qualité avec beaucoup de variabilité afin de développer cette qualité.

– Le plaisir du jeu 

Cette notion de plaisir doit rester au centre de votre golf. En restant connecté aux valeurs qui vont font jouer au golf (s’amuser, profiter du moment présent, chercher une amélioration progressive, dépassement de soi…), vous allez entretenir ce plaisir de la pratique golfique. A vous de trouver vos sources de motivation et rappelez-vous pourquoi vous jouez au golf.

– La vision de l’échec et de l’erreur 

L’erreur fait partie intégrante du processus d’apprentissage. En fonction de comment vous la percevez, cela peut soit vous décourager, soit au contraire vous motiver. En effet, en voyant l’erreur comme un feed-back et un retour d’information, cela vous permettra d’avoir de nouveaux éléments à intégrer dans vos entraînements. L’idée est de voir ceci comme des challenges qui vous amènent à trouver des solutions, à sortir de votre zone de confort. En ayant une vision orientée « performance », vous verrez ces obstacles davantage comme une étape dans votre progression et non pas comme un jugement qui vous fera perdre confiance.

– Le mental 

Le mental a un impact énorme sur vos actions et du coup sur vos performances. En fonction de « comment vous vous représentez la situation, vous pouvez rapidement vous auto saboter. » Et ainsi devenir votre meilleur ennemi avec un discours interne négatif.

Le fait de mieux gérer vos pensées, vos émotions, vos comportements, vous permettra de progresser sans toucher à votre swing. D’où la nécessité d’avoir une prise de conscience afin d’identifier les éventuels blocages qui vous freinent dans votre développement. Par la suite, vous pourrez ainsi mettre en place des choses concrètes sur le parcours (respiration, routine, attitude…).

– La stratégie 

Les joueurs professionnels et leurs caddies prennent énormément de temps en amont du tournoi pour étudier le parcours et ses caractéristiques. Une bonne stratégie peut vous apporter de la sérénité et vous faire économiser de précieux points. Si vous en avez l’occasion, faites un parcours accompagné avec votre pro PGA pour échanger avec lui de cet aspect de la performance.

– La technique 

Bien sûr, l’amélioration de votre technique peut vous amener à être plus régulier, à gagner en vitesse et en distance, à prendre encore plus de plaisir, mais surtout à éviter les blessures. Mais attention de ne pas rentrer dans la sur-analyse, car parfois le joueur se perd et il en oublie la cible, le jeu, la trajectoire. Trouvez le juste milieu pour ne pas faire de votre swing une obsession. Le fait d’avoir un coach vous permettra de ne pas vous égarer. (Lire article : À la recherche du swing parfait)

– Les nouvelles technologies  

Les appareils technologiques (radar, plateforme de force, capteur au putting…) et les outils pédagogiques vous permettront d’avoir un retour très précis sur ce que vous faites et de mettre une image sur vos sensations. Car entre le réel et le feeling, il y a souvent une différence.

– Le matériel 

L’équipement joue son rôle dans votre performance. Essayez donc d’avoir un matériel (clubs et balles) adapté à votre pratique, car un shaft trop lourd, trop flexible peut vous amener une perte de régularité et vous n’arriverez pas à optimiser votre potentiel. Ce n’est pas forcement nécessaire d’avoir du matériel hors de prix. Il doit être adapté à votre physique et à votre jeu.

– Le physique 

Le fait d’améliorer votre endurance, votre souplesse et votre stabilité vous permettra de mieux terminer les parcours et de moins subir la fatigue sur les derniers trous. Au niveau de votre swing, vous aurez ainsi davantage de stabilité et de mobilité ce qui vous permettra d’éviter les blessures (lire article : le Yoga pour le golfeur).

– L’échauffement 

Prenez le temps avant de jouer de faire un échauffement technique et physique pour mettre toutes les chances de votre côté, afin d’être à 100% dès le trou numéro 1 (lire l’article : l’importance de l’échauffement).

– Hydratation et alimentation 

Lors de vos entraînements et de vos parcours, essayez de vous créer des routines afin de boire de l’eau régulièrement et de vous nourrir correctement pour éviter les coups de fatigue et les manques de lucidité.

– La/ les routines 

Il y a plusieurs routines, mais j’y reviendrai plus longuement lors de mes prochaines publications. Par exemple, la routine avant de jouer (pre-shot routine), est un atout clé qui vous permet de prendre tous les éléments en considération pour prendre la bonne décision, et d’orienter votre esprit afin d’optimiser votre attention. Restez connecté à Golfiquement.com.

Il y a d’autres facteurs d’optimisation de la performance (récupération, sommeil…). À vous d’essayer de les introduire dans votre golf. Tous ces éléments dépendent de vous et de comment vous souhaitez les intégrer dans votre jeu (un seul ou tous). Il faudra trouver un juste équilibre et les adapter en conséquence.

Le feedback sera au cœur de votre progression. Soyez ouvert et à l’écoute pour trouver le bon compromis.

C’est en accumulant les petits pas que progressivement votre performance s’améliorera.

Encore un fois, le plus important est de conserver le plaisir du jeu et d’apprécier toujours autant ce sport incroyable.

À vous de jouer !

Golfiquement

Flow

    Préférences

    Quand vous visitez un site web, il peut garder en mémoire des informations sur votre navigateur à propos de certains services, sous forme de cookie.Vous pouvez changer ici vos préférences. Bloquez certains cookie pourrait changer votre expérience utilisateur.

    Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
    Click to enable/disable Google Fonts.
    Click to enable/disable video embeds.
    Ce site utilise des cookies, principalement à des fins de statistiques de visite et de préférence de navigation.