La patience et le golfeur

La patience et le golfeur

La patience et le golfeur 1920 1447 Golfiquement
temps-golfiquement

La patience et le golfeur

Voici une vertu particulièrement d’actualité que je souhaitais aborder, car c’est un allié précieux dans la progression du joueur. Il arrive que le golfeur s’égare dans cette course à l’index, au perfectionnisme, à l’ego, au temps … Il se perd et oublie des étapes essentielles.

Prenons donc un peu de temps pour détailler cette notion, parfois oubliée par les joueurs impatients…

Voici une liste non exhaustive de situations concrètes où le golfeur peut parfois perdre patience, toujours à son détriment :

– Sur le parcours

Une partie de golf qui s’éternise en raison d’un flight qui bloque peut réellement sortir le joueur de son jeu, car il perd patience. Il se focalise uniquement sur le temps perdu.

Son esprit est accaparé par cette problématique du temps qu’il estime gaspillé ainsi que de la perte de rythme occasionnée. En conséquence, une possible détérioration de son jeu.

Je vous invite donc à vous préparer à cette situation en vous demandant : Comment tourner cette situation à mon avantage ? 

Ce n’est pas naturellement la première question qui viendrait à l’esprit en mode automatique. Mais préparez-vous mentalement en changeant vos stratégies mentales (voir article : l‘importance du mental au golf ). Au lieu d’anticiper une hypothétique perte, changez de cadre de référence.

– Sur la carte de score

Après un bogey, un double, la frustration peut apparaître, et le joueur veut rattraper tout de suite ce mauvais score. Il se précipite dans sa routine et en arrive à jouer en sur régime. Pour certains joueurs cela peut-être bénéfique. Mais attention à ne pas rentrer dans une course contre la montre en voulant compenser le passé. Restez bien dans le présent.

Autre exemple courant : les putts qui ne rentrent pas. Ils passent près du trou, virgule, 360 degrés, en suspension sans tomber. Cette balle qui joue avec vos nerfs, vous nargue depuis plusieurs trous mais ne rentre toujours pas…voilà un bel exercice de patience. Le golf vous teste. Il vous aide à travailler la gestion de vos émotions et à rester dans le présent.

Je vous invite à faire un feedback sur ces putts qui terminent si proches. Vous verrez qu’il y aura souvent une tendance dans le « raté » :

– À droite ou à gauche

– Trop de vitesse, pas assez

Les lecteurs de cet article ont également lu :  L'élément essentiel de votre progression au golf

– Mauvaise lecture de la ligne

– Trop de pente ou pas assez

– Joué dans la peur

– Routine non respectée

Si vous restez dans l’impatience et dans le sentiment l’injustice,  vous risquez de reproduire ces coups. Prenez du recul et faites un feedback, vous pourrez ainsi moins subir, mais agir.

– La stratégie

Le golfeur tente parfois des coups qu’il n’a pas encore dans son sac. Exemple : vouloir tenter un coup improbable au dessus de l’eau alors que la balle est mal placée, au lieu de faire un lay up (un coup de recentrage pour avancer et se placer). Pourquoi ? Par impatience et refus d’accepter de perdre un coup ou du temps ; du temps dans sa progression, dans son évolution. Pourtant, cette impatience côute parfois chère à votre résultat final : une croix en stableford sur ce trou, donc au lieu de faire 37 vous terminez à 34 pts. A vous de trouver le compromis et de rester objectif et réaliste.

Tout va dépendre de l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez et si vous souhaitez tenter des coups très challenging par défi et plaisir. Si le coup est réussi, il restera certainement gravé dans votre mémoire. En revanche, vous devez accepter le fait que les probabilités de réussite ne sont pas avec vous et que tenter ce coup peut entrainer un ou deux points en plus sur votre carte. A vous d’estimer le pour et le contre.

Je vous invite plusieurs fois dans votre saison à faire un parcours à thème, où l’objectif serait d’oublier les drapeaux et ne viser que les milieux de green (dés que vous êtes au-dela de 50m de l’entrée du green).

– Les objectifs

Le manque de patience peut générer de grandes frustrations chez le golfeur qui veut progresser trop vite. Comme je le dis régulièrement dans mes articles, il est essentiel d’avoir des objectifs ambitieux et motivants. Mais attention de bien rester réaliste et objectif sur votre faculté à les atteindre. Et l’un des facteurs principaux dans l’atteinte de ceux-ci qui est souvent bafoué : c’est le temps.

Le timing que vous allez accorder à vos entraînements, à vos leçons avec votre pro PGA, ou encore à vos compétitions, pour les insérer dans vos agendas souvent chargés.

Trouvez le bon équilibre avec votre vision, et séquencer correctement vos objectifs (voir article : comment progresser cette saison) .

– Échauffement

Il est tellement agréable de pouvoir taper des balles après quelques jours (voire une très longue durée) sans golf. L’envie est là et les conditions de jeu sont parfaites. Afin de profiter pleinement du moment, prenez le temps de vous échauffer musculairement avant de taper des balles et de vous élancer sur le parcours. Ceci pour être à 100% de vos moyens, prévenir la blessure et vous éviter d’être privé de golf pendant plusieurs semaines (voir article : l’importance de l’échauffement au golf).

– La météo

Lorsque les conditions météos sont compliquées, il est essentiel de vous préparer mentalement à faire preuve de patience. Anticipez le fait que le parcours sera peut-être difficile et qu’il vous faudra faire preuve d’adversité et de grande patience. Sinon vous risquez de lâcher la partie car votre carte sera vite compliquée après quelques trous. Dans le vent et sous la pluie, le maître mot « patience » est encore plus votre priorité (voir article : comment mieux gérer les journées « sans »).

Les lecteurs de cet article ont également lu :  Comment bien démarrer vos parties?

Cette notion de patience passe donc par beaucoup d’acceptation. Les deux sont liées. Le golfeur n’accepte pas la situation et l’impatience fait son apparition, puis laisse place à la frustration, à la colère et à la déception qui prennent le relais.

Je vous invite donc à prendre du recul dès que vous sentez que vous perdez patience, pour reprendre le contrôle de votre état interne et de votre langage intérieur. Si vous ne faites pas cette démarche de prise de conscience, vous activez et donner les commandes à la marionnette de vos émotions.

A vous de chercher dans le passé à quel moment vous avez perdu patience et pourquoi ? Et surtout de trouver un comportement adéquat à mettre en place si ce genre de situations devait se reproduire, pour avoir une réaction adaptée et ne plus reproduire constamment les mêmes résultats.

Et parfois le golf est injuste et la chance n’est pas de votre côté. À vous de bien vous recentrer sur toutes les choses que vous pouvez contrôler.

Toujours plus d’astuces et de conseils en vous abonnant à la newsletter de www.golfiquement.com

À vous de jouer et prenez soin de vous.

Golfiquement,

Flow

    Préférences

    Quand vous visitez un site web, il peut garder en mémoire des informations sur votre navigateur à propos de certains services, sous forme de cookie.Vous pouvez changer ici vos préférences. Bloquez certains cookie pourrait changer votre expérience utilisateur.

    Click to enable/disable Google Analytics tracking code.
    Click to enable/disable Google Fonts.
    Click to enable/disable video embeds.
    Ce site utilise des cookies, principalement à des fins de statistiques de visite et de préférence de navigation.